La chromothérapie – comment se guérir par la couleur ?

La chromothérapie ne réussit pas uniquement à enchanter nos cœurs et nos yeux, elle a aussi la force de guérir diverses maladies sans provoquer de douleur, parfois sans rien sentir.

La chromothérapie représente un domaine de la médecine alternative qui utilise les couleurs pour aider le corps et la tête à retrouver leur équilibre naturel. Cette méthode de traitement n’est pas nouvelle. Elle était déjà bien connue par les égyptiens qui l’utilisaient pour soigner diverses maladies. Ils croyaient que les trois couleurs  – le rouge, le jaune et le bleu – correspondaient au corps, à l’âme, respectivement  à l’esprit.

Les manières d’utiliser les couleurs dans des buts thérapeutiques:

1. La couleur des vêtements – selon les psychologues, trahit le tempérament et la manière de penser d’une personne. Mais, en même temps, la couleur des vêtements influence le comportement, la pensée et, même certains processus physiologiques. Donc, le choix correct de la nuance des vêtements peut influencer l’état d’esprit et  la santé d’une personne.

2. La couleur de la nourriture: il y a des médecins qui affirment que la couleur des aliments peut améliorer la digestion, l’appétit et même l’état d’esprit d’une personne.

Ça arrive parce que, selon les chromo-thérapeutes, lorsqu’on mange un certain aliment, le corps choisit pas uniquement ses substances nutritives, mais aussi l’énergie de ses couleurs. En même temps, nos préférences en matière d’alimentation parlent beaucoup de nous.

Par exemple, les personnes dynamiques, énergiques, qui n’ont pas peur de prendre des risques n’ont pas peur de consommer des aliments rouges: de la viande, du jambon, tandis que les personnes plus calmes, plus tranquilles préfèrent plutôt les aliments verts – les légumes, par exemple.

Les aliments blancs, les produits laitiers, par exemple, sont préférés surtout par les personnes dépressives comme un retour à l’innocence.

La couleur des pièces

Goethe aimait le rouge et le violet, raison pour laquelle les murs de ses chambres à coucher avaient ces deux couleurs. Il est scientifiquement démontré que la couleur de la pièce ou l’on fait certaines activités a une grande influence sur notre état d’esprit. Donc, trouver la couleur adéquate pour la cuisine, la chambre à coucher ou le bureau est impérative, car ça pourrait modifier le rendement,  l’état d’esprit ou la santé d’une personne.

Pour la cuisine, par exemple, il est préférable de choisir soit le blanc soit le vert, pour la chambre à coucher le rose ou le bleu, tandis que pour le bureau on recommande le jaune ou l’orange qui stimulent la créativité.

La chromothérapie – comment se guérir par la couleur ?
5 (100%) 1 vote

Ne manquez pas nos autres contenus :

6 CommentairesLaisser un commentaire

  • Mis à part l’effet psychologique d’une couleur qui peut rappeler de bons ou mauvais souvenirs inconsciemment, je ne suis pas persuadé que c’est une thérapie miracle, mais l’être humain est si complexe que l’on ne peut rien affirmer …

  • Ce qui est rassurant c’est que ce sont des thérapies qui ne feront pas de mal, contrairement aux médicaments et effets secondaires associés, qui parfois sont pire que de ne rien prendre … alors OUI à la chromothérapie !

  • Effectivement, tout à fait d’accord ! les couleurs doivent suivant l’individu, rappeler des contextes ou des souvenirs, bons ou mauvais.

  • “Par exemple, les personnes dynamiques, énergiques, qui n’ont pas peur de prendre des risques n’ont pas peur de consommer des aliments rouges: de la viande, du jambon, tandis que les personnes plus calmes, plus tranquilles préfèrent plutôt les aliments verts – les légumes, par exemple”

    Je viens de m’apercevoir en vous relisant que les habitudes et couleurs alimentaires sont vraiment liées aux caracttères des gens. Dans mon entourage c’est exactement ce que vous décrivez …

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

568a921cbdb777815a93e7d47222f4267