La boulimie et le manque de confiance en soi

La boulimie est l’un des troubles du comportement alimentaire qui se manifeste par la nourriture excessive accompagnée par le sentiment de perte de contrôle de l’alimentation. Tout comme l’anorexie mentale, la personne concernée montre un comportement inapproprié du contrôle de son alimentation et du poids de son corps qui conduisent à une détérioration sensible de son état de santé physique, mentale ou de sa capacité à s’adapter à l’environnement.

Les crises de boulimie sont associées aux comportements compensatoires pour prévenir les augmentations de poids : le vomissement auto-infligé, l’abus de laxatifs ou des diurétiques ou les  exercices physiques excessifs.

La boulimie ne doit pas être associée avec l’obésité.  Dès le matin, la personne boulimique est préoccupée par son alimentation, elle sait qu’elle n’est pas capable de gérer son comportement inévitable et incontrôlable. La crise boulimique se produit généralement à la fin de la journée après les heures de travail ou après l’école. Après la crise boulimique la personne concernée a un sentiment de culpabilité parce qu’elle n’a pas été capable de contrôler son organisme.

La boulimie est un trouble de conduite alimentaire spécifique aux femmes, elle commence à l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Selon les théories la pression socioculturelle de la silhouette filiforme crée le sentiment d’insatisfaction vers les corps des jeunes filles. Cela conduit à l’apparition d’effets négatifs et du comportement de l’alimentation qui accentuent les émotions négatives associées à l’image négative de leur image corporelle.

La boulimie représente le résultat de l’intersection des 3 facteurs : la perfection, le manque de confiance et l’insatisfaction corporelle.

Les personnes boulimiques n’ont pas confiance en elles-mêmes  et elles  associent leur image dans la société avec leur corps et c’est pour ça qu’elles pensent que par la modification corporelle elles changent de personnalité et de comportement.

Les femmes qui se considèrent être trop grosses ou qui n’ont pas confiance en elles sont prédisposées à la boulimie.

Pour traiter la boulimie, il est important de remplacer l’alimentation en excès par une diète correcte et régulière mais aussi par une restructuration cognitive c’est-à-dire par l’identification et le contrôle des sentiments ou des pensées, par la confiance et par l’acceptation de son comportement et de son corps.

La boulimie et le manque de confiance en soi
5 (100%) 1 vote

Ne manquez pas nos autres contenus :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

25dccf19871d999ea142736f0ecbdd3acccccccccccccc